10 exemples de résultats obtenus avec les néoVie en geobiologie


Retour sur expérience

 

Utilisation des produits Néovie

 

 

 

Florence est géobiologue depuis de nombreuses années dans les Pyrénées Atlantiques. Elle nous livre là, quelques-unes de ses expériences professionnelles et les résultats qu’elle a apportés sur les lieux par l’utilisation de fusettes, de palets et de calotte néoVie.

 

Il s’agit là d’un travail rigoureux nécessitant la participation d’un professionnel, auquel nous vous recommandons d’avoir recours si besoin était.

 

Vous pouvez trouver des professionnels que nous recommandons soit sur notre site

 

(www.mosaique.tm.fr rubrique annuaire), soit en allant consulter directement le site de

 

la Confédération Nationale de Géobiologie (www.confederation-geobiologie.fr).

 

Fusettes

 

Chez B.E. – Septembre 2013

 

*      Situation
Une maison d’architecte avec étage, toute neuve, sur un terrain de mauvaise qualité de 700 m2. Nombreux cours d’eau souterrains sous le bâtiment. Champs électromagnétiques. Les souffrances du vivant s’enregistrent au jour le jour car la propriétaire souffre (au sens propre) d’un cancer. La forme du bâtiment est impropre à la vie, mais cet aspect a été résolu. Le subtil a été corrigé plusieurs fois.

 

*      Symptômes à résoudre & correction
Pas de symptômes précis car la maison est occupée depuis très peu de temps. Pour harmoniser les lieux, il a fallu placer 3 fusettes dans le jardin.

 

Depuis, les propriétaires se sentent bien mieux chez eux. Deux ans après l’installation des fusettes, et malgré la continuation des souffrances quotidiennes, l’ambiance du lieu ne change pas : rien ne « s’accroche ».

 

Chez E. & S.L. – Août 2015

 

*      Situation
Une maison des années 90 d’environ 200 m2 sur terrain de 2800 m2. Nombreux cours d’eau sous et autour du bâtiment. Nappe sous la chambre parentale. Champs électromagnétiques. Le subtil a été géré.

 

*      Symptômes à résoudre
Depuis l’achat (dix ans auparavant), la famille n’a jamais pu « habiter » cette maison, ne s’y sent pas bien, n’arrive pas à faire de projets d’améliorations, et chaque fois que des travaux ont eu lieu ça s’est mal passé. Ils envisagent de faire venir un consultant en feng shui pour arriver à se sentir bien chez eux.
La propriétaire a beaucoup de mal à s’endormir ; quand elle se réveille pendant la nuit, elle ne sait plus où elle se trouve.
La fille de 13 ans passe des nuits difficiles et fait des cauchemars.

 

*      Correction & conséquences
Trois fusettes sont placées à différents endroits du jardin.

 

Immédiatement le terrain « bouge ».

 

Depuis, la propriétaire s’endort très facilement, et passe de très bonnes nuits ; tout comme sa fille. La famille vit davantage dans la maison et a commencé des travaux d’aménagement de l’étage auparavant peu utilisé. Plus question de faire venir qui que ce soit pour se sentir bien.

 

 

 

Chez G.L. & G.M. – Septembre 2015

 

*      Situation
Une maison de type « béarnaise » avec étage, construite dans les années 1990, d’environ 200 m2 sur terrain de 2400 m2. De nombreux cours d’eau souterrains sous et autour du bâtiment. Quelques manifestations subtiles résolues.

 

*      Symptômes à résoudre
La propriétaire ne peut pas rester longtemps devant son ordinateur placé dans la salle de musique. Elle souffre de mal au dos quand elle se tient devant le plan de travail dans la cuisine.
Les petits-enfants font des cauchemars quand ils viennent dormir.

 

*      Correction & conséquences
Trois fusettes sont d’abord placées à différents endroits du jardin, assez près de la maison.
Dès notre retour dans le salon, G. qui est musicienne et chanteuse me dit : « Le silence a changé ».A mon retour au bout d’une lune : les petits-enfants passent des nuits sans angoisses ni cauchemars. G. reste des heures devant son ordinateur sans voir le temps passer.
Il reste une fusette à positionner : ce sera au niveau de l’épandage des eaux usées. De suite le terrain « se met à vibrer » et « respire ».

 

Chez O.B. – Décembre 2015

 

*      Situation
Une vieille maison entièrement rénovée (rez-de-chaussée et combles aménagés), équipée selon les normes « handicap » avec tous les appareils modernes ; environ 200 m2. La pièce de vie et la chambre ont été interverties. Cours d’eau sous la nouvelle chambre et ligne d’énergie. Juste au-dessus du lit : parabole sur le toit. Champs électromagnétiques. Le subtil a été géré.

 

*      Symptômes à résoudre & correction
La maison n’est pas encore habitée. Je suis avec ma cliente dans la future chambre, en train de lui montrer où passent les « perturbations ». Soudain elle a mal à la tête, « dessus ». Je vais mettre un palet sur le compteur électrique. Son mal de tête se dissipe légèrement, puis revient sur les côtés du crâne.
Je vais placer une fusette dans le jardinet et enlève le palet ; le mal de tête persiste.
Je remets le palet en laissant la fusette en place : tout malaise disparaît. Ma cliente se trouvait au-dessus du courant souterrain, sur le passage de la ligne d’énergie et sous l’antenne.
Depuis, plus rien ne se détecte.

 

Chez F.P. – Décembre 2015

 

*      Situation
Un « appartement » avec étage datant sans doute du début du XIXe, adjacent au château antérieur au XVIIIe. Une véranda ajoutée sur le côté a été transformée en salon. Derrière, un grand champ autrefois occupé par une villa romaine avec temple gaulois. La différence de vibration énergétique entre la partie ancienne et la partie récente a été gérée. Deux courants d’eau souterrains ont été neutralisés. Champs électromagnétiques difficiles à gérer.

 

*      Symptômes à résoudre
Depuis le début, la locataire « sent » un courant d’énergie traversant le salon tout du long, mais il ne s’agit pas d’une ligne d’énergie. Ce serait plutôt une information naturelle de « haute intensité subtile ».

 

*      Correction & conséquences
Une fusette est plantée dans le jardin. Depuis, cette impression de courant a complètement disparu et les champs électromagnétiques ne sont plus gênants.

 

Calotte néoVie

 

Chez N.B. – Avril 2013

 

*      Situation
Petite maison à étage avec un petit jardin (type HLM de petite ville). Courants d’eau souterrains sous le bâtiment. Champs électromagnétiques.

 

*      Symptômes à résoudre & correction
A la fin des détections au rez-de-chaussée, je pose la calotte au sol et la laisse pendant que nous montons à l’étage. Lorsque nous redescendons, la propriétaire s’exclame : « Ah mais ici  l’ambiance est complètement différente maintenant ! Je veux le même objet ! » Depuis qu’il est installé, tout va bien.

 

Chez I.M. – Printemps 2014

 

*      Situation
Une grande maison des années 80, avec un étage partiel, sur un terrain d’environ 1.000 m2 dans un lotissement construit dans l’ancien parc d’un château. Courants d’eau souterrains sous et autour du bâtiment. Champs électromagnétiques. Le subtil a été géré.

 

*      Symptômes à résoudre & correction
« Rien de particulier, mais ça pourrait être mieux ».
Une antenne relais se trouve à 200 m de la fenêtre du salon. Je place la calotte au sol pour faire expérimenter son effet. La propriétaire ne sent rien. Je retire la calotte : immédiatement I. s’écrie : « Non, laissez-la ! Je sens vraiment la différence quand vous l’enlevez : j’ai comme un étau autour du crâne. » Depuis, I. se sent bien dans sa maison et peut vivre dans son salon sans se sentir « bizarre ».

 

Dans le bureau de L.N. – Printemps 2015

 

*      Situation
Un bureau de 16 m2 environ, avec deux ordinateurs, les téléphones portables… au centre de la ville. Champs électromagnétiques plus courant souterrain passant sous les deux bureaux qui se font face.

 

*      Symptômes à résoudre & correction
Pour rendre supportables ces conditions de travail, je pose au sol la calotte. Le collègue se moque, ne sent aucune différence et rit gentiment.
Le soir, j’enlève la calotte sans que mon collègue y fasse attention ; il s’écrie : « Mais qu’as-tu fait ? J’ai les oreilles qui sifflent maintenant ! » Il vient d’expérimenter la différence d’ambiance et l’effet de l’environnement contre lequel son corps lutte constamment dans ce bureau.

 

Pastille Néovie

 

P.C. – depuis Octobre 2015

 

*      Situation
P. travaille au service de maintenance informatique d’un hôpital psychiatrique. Il gère les serveurs (dans des pièces dédiées comportant des champs électromagnétiques très élevés) et installe et s’occupe du matériel dans les différents services de l’hôpital : il est soumis aux longueurs d’ondes technologiques et à celles de la folie.

 

*      Symptômes à résoudre
Il fait de beaucoup de « hauts et bas » ; il est instable, facilement débordé et démoralisé. Il est épuisé à la fin de ses journées de travail.

 

*      Correction & conséquences
P. porte dans sa poche tous les jours une pastille Néovie. Depuis il se sent plus serein, plus stable. Il ne panique plus en cas de situations difficiles dans son travail, et prend du recul beaucoup plus vite. Il récupère plus rapidement de ses journées. Il se sent beaucoup mieux d’une manière générale, malgré un deuil imminent dans sa famille. Il est très satisfait par l’efficacité immédiate du produit.

 

Multi-solutions

 

Chez C.S. – Janvier 2016

 

*      Situation
Appartement de fonction au 1er et seul étage d’un petit immeubles – années 1970. En-dessous bureaux administratifs. Au-dessus toit plat avec antennes.

 

  • Chambre  V : box wifi, ordinateurs, ligne d’énergie 1, eau souterraine 1.
  • Chambre parents : eau souterraine 1, ligne d’énergie 1.
  • Chambre A : cosmique coupé, eau 2 à la tête du lit, vortex au pied.
  • Salon / salle-à-manger : eau 3 sous le canapé.
  • Cuisine : eau 3, ligne d’énergie 2.
  • Salle-de-bains : humidité, peu d’aération, eau 2 sous la baignoire.

 

Toutes les pièces ont une ambiance non-propice au vivant. Le subtil a été géré.

 

*      Symptômes à résoudre
Malgré le wifi éteint durant la nuit, madame a beaucoup de mal à s’endormir. Elle se replie complètement pour avoir la tête au milieu du lit, sinon impression d’un courant lui traversant  le crâne. Monsieur s’endort très bien puis se réveille plusieurs fois par nuit : il étouffe.
Impression de griller, d’être dans un four ; complètement déshydratés.

 

*      Correction & conséquences
• Calotte dans la chambre parents : la pièce se débarrasse de ses pollutions, puis ambiance tout à fait agréable.
• Calotte dans la salle-de-bains : impression qu’une brise marine vient de passer ! grand soulagement. Ambiance « très bonne ».
• Calotte dans la chambre A : la pièce se débarrasse de ses pollutions, puis ambiance propice au vivant.
• Pastille Néovie sur le compteur : grandes respirations amples dans le salon, grand soulagement.

 

 A la fin de l’intervention, madame a un teint radieux, un grand sourire, et part immédiatement acheter une plante verte pour positionner la fusette achetée. La pastille est en place sur le compteur.

 

Le lendemain, compte-rendu de la première nuit : en attendant l’arrivée de la calotte Néovie, la plante avec fusette a été installée dans la chambre parentale pendant la nuit. Monsieur a très bien dormi, madame pas du tout. Mais elle se sentait très bien dans son lit, pouvait s’étendre complètement sans aucune sensation désagréable, mais sent que « ça bouge » en elle. Plus du tout l’impression de griller, mais humidificateur toujours nécessaire.

 

 

 

P.-S. : Nous répétons qu'un tel travail ne peut être fait que par un professionel.