Des géopolymères au Néoterre,  Historique

Des géopolymères aux néoVie (5/6)

Une pierre au service du vivant

Une des qualités essentielle du géopolymère vient du fait qu’il est polarisé. Il prend l’information du Nord de forme du lieu au moment de sa coulée. Certes, le produit présente bien d’autres propriétés et pour cela je vous renvoie à tous les travaux du Professeur Joseph Davidovits, mais pour notre part, c’est cette propriété qui nous intéresse avant tout.
En effet, les pierres utilisées par les anciens étaient toutes polarisées. Seule la pierre polarisée peut transmettre une information porteuse de vie. Les anciens égyptiens s’en étaient forcément rendu compte, ce qui explique le caractère sacré qu’ils donnaient à la pierre reconstituée à partir du limon du Nil par le Dieu potier Khnoum.

Les anciens tailleurs de pierres connaissaient très bien les polarités des pierres, c’est pour cela qu’ils les taillaient suivant leur lit. Cela signifie que dans la carrière ou elle se sont formées au cours des époques de formation de la terre, les dépôts successifs, obtenus par sédimentation pour les calcaires se trouvent toujours dans une situation horizontale, par rapport au sol. On va donc tailler la pierre de telle façon que les lits successifs vont se trouver horizontalement dans la construction. Cela aura deux avantages, tout d’abord de garder la continuité de la polarité d’une pierre à l’autre, mais surtout de présenter une meilleure résistance à la compression. Un compagnon qui taillerait une pierre de telle façon que le « lit » de la pierre se trouverait placé verticalement serait chassé du métier pour avoir « taillé en délit », obligeant le maçon montant le mur à « placer en délit ». De là est venue l’expression « commettre un délit ».

Dans notre démarche, il y a 22 ans, les premiers géopolymères avec lesquelles nous avons travaillé nous ont permis d’associer une structure de forme, un triskel en l’occurrence, avec laquelle nous travaillons toujours et dont les résultats obtenus ont été publiés dès 1993 dans le livre « La Forme et la Pierre ».
Depuis en collaboration avec Nicolas Davidovits, nous avons cherché à améliorer la qualité vibratoire du matériau de base, en s’efforçant de se rapprocher de la formule initiale des anciens égyptiens, telle que nous pouvons la percevoir aujourd’hui. Notre volonté étant de travailler qu’avec des matériaux nous permettant de garder la polarisation du produit fini, garant de ses qualités vibratoires. C’est pour éviter toute confusion que Nicolas Davidovits a déposé la marque Néoterre® afin de présenter une nouvelle « matière géopolymèrique », un catalyseur minéral qui est aujourd’hui à la base de toutes nos fabrications. Il a même aujourd’hui sorti une collection qui répond à cette spécificité et cette qualité vibratoire (voir : http//www.neoterre.com).

L’anneau Néoterre ® bénéficie de cette même technologie issue du passé, celle de la pierre coulée selon la méthode même utilisée par les anciens Égyptiens pour construire la grande pyramide de Khéops, mais sa conception a pris en compte les problèmes spécifiques de notre époque notamment en matière de pollution électromagnétique.  

Commentaires fermés sur Des géopolymères aux néoVie (5/6)