néoVie et l'effet de création d'ordre


néoVie : les preuves scientifiques !
    Tests par Imagerie Macroscopique par Effet Corona.

    NéoVie ou l’effet de création d’ordre :


    1/ Protocole avec de l’eau déminéralisée.

    L’expérience suivante a été menée pour montrer l’effet de la calotte néoVie. Pour cela un protocole d’expérimentation a été mis en place avec de l’eau déminéralisée et avec deux captations, une avec une durée d’exposition de 6 minutes, et une seconde avec une durée de 12 minutes.

EI-1.jpegL’eau témoin laisse apparaître une déstructuration de la couronne ainsi que des manques dans la répartition des flux.

 

    Au bout de 6 minutes, l’eau commence à se structurer. Les points jaunes qui apparaissent sur l’image sont créés par les flux d’électrons.
    L’ensemble s’organise en une répartition structurelle harmonieuse d’une manière négentropique (Principe de l’entropie de Shannon).


    Les mêmes images ont été traitées par l’analyse des séries de Fourier qui sont un outil fondamental dans l'étude des fonctions périodiques. Voir photo suivante.

 

EI-2.jpeg
L’analyse visuelle laisse clairement apparaître une restructuration fréquentielle très importante à 12 minutes
    Celle-ci peut se caractériser par :
    — une géométrisation parfaite à partir du centre de la goutte avec l’apparition de 3 cercles nettement définis au niveau de la répartition du flux plasmatique.
    — un ordonnancement et un compactage des molécules d’eau en périphérie de la goutte.
    
    Sous réserve d’étude par des spécialistes de la physique des plasmas et de l’imagerie scientifique, l’hypothèse que nous formulons actuellement se résume à la mise en évidence d’un transfert d’information de nature inconnue susceptible d’agir sur les liaisons hydrogène au niveau microscopique.


    2/Protocole avec un sérum physiologique.

 

EI-3.jpeg
L’analyse visuelle laisse clairement apparaître une restructuration fréquentielle très importante à 12 minutes
    Celle-ci bien que différente peut se caractériser par :
    — Un ordonnancement et un compactage des molécules d’eau en périphérie de la goutte.
    Même hypothèse sur la mise en évidence d’un transfert d’information de nature inconnue susceptible d’agir sur les liaisons hydrogène au niveau microscopique.
    Les spécificités différentes entre les liquides (eau déminéralisée et sérum physiologique) inclinent à penser que des « signatures » électrophotoniques pourraient ainsi les caractériser en même temps qu’elles pourraient, par déduction éclaircir la nature des informations transmises par néoVie. Ceci demande évidemment de nombreuses études approfondies qu’il reste à conduire dans des conditions rigoureuses.

    Les nombreuses études réalisées par le laboratoire d’Électrophotonique tendent à indiquer que les flux plasmatiques montrant une organisation géométrique équilibrée semblent aller dans le sens du développement des caractéristiques du vivant.

 

« Pour le reste, j'ai également beaucoup réfléchi sur « l'action » néoVie.
De ce que j'en ai vu jusqu'à présent, il semble bien, pour résumer, que
ce matériau se comporte comme un « créateur d'ordre ».
À son contact, il semble que les flux plasmatiques s'organisent
progressivement d'une manière géométrique ;
cette géométrie « énergétique »
influençant à son tour certaines propriétés de la matière
 avec laquelle néoVie est en contact.
Georges Vieilledent, Électrophotonique Ingénierie.