Tests de fusettes pour la géobiologie par Imagerie par Effet Corona


néoVie : les preuves scientifiques !

    Tests sur fusettes à usage géobiologique par Imagerie Macroscopique par Effet Corona.

 

Les captures d’images des fusettes néoVie ont été faites dans la continuité avec un écart de 30 à 40 secondes entre chaque prise. L’électrode est mise en contact avec le bout de la fusette, dont le corps repose à plat sur la plaque, ce qui permet de la voir en entier.
    Ces images ont complètement stupéfait toute l’équipe d’Électrophotonique Ingénierie, car elle n’avait jamais vu ce genre de résultat ailleurs que sur du vivant !

    Capture N° 1 : La fusette n’apparaît pas en entier sur l’image, elle a la forme d’un bâtonnet. Elle est entourée d’une très belle enveloppe de plasma (bleu) en expansion.

    Capture N° 2 : Sur l’image, la fusette apparaît dans l’intégralité de sa forme, avec sa pointe. À l’intérieur, on voit apparaître une « pulsation ». L’enveloppe de plasma s’est réduite. La couronne bleue s’est concentrée autour de la forme. Elle est plus petite, mais aussi plus puissante et plus homogène.

 

Fusette-1-2.jpeg

 

Fusette-3-4.jpeg

Capture N° 3 : Même si à cette échelle, ce n’est pas très évident, la pulsation n’est pas totalement identique à la précédente. Le « poumon » s’est rempli d‘oxygène : la forme respire !


Capture N° 4 : Le « poumon » s’est vidé ! Et on retrouve à l’extérieur la pulsation plasmatique bleue qui se met en échange avec l’environnement.


    Par son inspir et son expir, ce produit est donc « vivant » ! Même si cela nous oblige à redéfinir ce qu’est pour nous la notion de « vivant ».

    Et seul ce qui est vivant peut régénérer le vivant !