Tests sur l’eau par Imagerie Macroscopique par Effet Corona.


néoVie : les preuves scientifiques !

 

 

Tests sur l’eau par Imagerie Macroscopique par Effet Corona.

 

1/Eau témoin.
Il s‘agit d’une eau du robinet, issu du réseau public de distribution. Cette eau néanmoins, selon les critères habituels, est reconnue comme étant une eau de « bonne qualité ».

 

 Temoin_Gaillac 72.jpg


2/Eau sortie d’un filtre à osmose inverse dans lequel avait été mis pendant un mois, un néoVie.
Incontestablement, l’eau qui sort du filtre fait apparaître une eau qui est dynamisée. Le cercle central représente la masse de la goutte d’eau. Les structures rouges et jaunes représentent le flux des photons et des neutrons, la qualité dynamique de la relation de l’eau avec l’extérieur. La couronne extérieure bleue représentante le plasma qui est invisible sur les appareils conventionnels et que seuls met en évidence le système EDS.
Le système informatif appartient à la notion délocalisée des formes, selon la Théorie des Champs de Cohérence de Jacques Ravatin. On s’aperçoit que la structure de l’eau, sa dynamique (la porte ouverte vers le monde extérieur pour la goutte d’eau) ainsi que le système informatif se sont énormément améliorés, en créant une structure quasi sans faute (juste une petite ouverture au sud est), mais incomparable avec le témoin
.

 

Aquapure.jpeg

 

3/Eau mise 7 minutes sur un néoVie (palet, coupelle)
Le laboratoire n’avait jamais mis en évidence une eau de cette qualité. La couronne est quasiment parfaite. La dynamique, l’ouverture de la goutte d’eau vers l’extérieur sont exceptionnelles. Au centre de l’image, apparaît la matrice, sorte de germe informatif qui pulse de l’intérieur et qui représente la force vivante d’auto-régénération de l’eau
.

 

info_neovie.jpeg