Tests de fusettes sur plantes en pot


Témoignage de Patrick M., Géobiologue (Haute-Savoie).

3 novembre 2014

Posé sur la terre d’une plante verte en pot. Depuis un bon mois, la plante se racornissait, sans que je parvienne à enrayer cette dégradation. En seulement 24h, elle s’est redressée. En 3 jours les feuilles ont commencé à se ré-ouvrir normalement. Après une semaine, la pousse des tiges et des bourgeons à recommencé. Il s’agit d’une espèce de gros Bégonia.

 

Seconde plante verte (Syngonium Podophyllum Schott) en pot, que j’ai fait grimper sur des tuteurs de 2m (normalement il ne faut pas le faire, c’est une plante retombante, non pas grimpante). Tout le pied de cette plante est assez fourni, mais tout ce que j’ai tuteuré reste quasi nu ou avec de très petites feuilles. Donc un gros paquet de feuilles en bas, et rien en hauteur à part les longues tiges. Certaines ramures enroulées autour des tuteurs doivent approcher les 5 m. Constat: « aura » de la plante inexistante en hauteur, donc peu de développement de feuilles, sans que je parvienne à améliorer cette allure du coup inesthétique (cristaux, pierres, lombric-compost, plantes complémentaires … rien n’y fait).

 

Je pose le palet Néovie sur la terre du pot en soirée. Le lendemain, les feuilles de base se sont toutes redressées. A 24h, des feuilles se sont ouvertes en hauteur de ramure, je me dis que c’est moi qui fabule! A 48h, de très nombreuses feuilles se sont ouvertes sur toutes les tiges tuteurées, et s’écartent des tuteurs pour « occuper leur espace ». Je ne fabulais pas, c’est très très visible. Contrôle de l’aura (la bulle végétale), s’est régularisée sur tout le volume de la plante et s’est élargie jusqu’à un rayon d’environ 40cm. La Belle Verte est repartie!

 

En espérant que ces quelques expériences puissent servir à plusieurs.
Bon usage à toutes et tous.
Patrick